Qui sommes-nous ?
Notre équipe et notre comité directeur travaillent pour faire prospérer le réseau !

Notre équipe

En tant qu’équipe du personnel, on travaille ensemble pour encourager la collaboration au sein du réseau Nos eaux vitales, tout en nous amusant et en approfondissant notre lien avec l’eau. On souhaite partager avec vous un peu de qui nous sommes afin que vous puissiez voir comment nos rôles à la tête du réseau sont influencés par nos origines.

IMG-4244.jpg

Andrew Stegemann – directeur (gauche)

Rôle au sein de l’équipe : Habile bâtisseur de relations et rassembleur, Andrew identifie les opportunités de plaidoyer collectif et en mesure l'impact au sein du réseau. En tant que l'un des premiers architectes de Nos eaux vitales, il est le gardien de plusieurs de nos histoires.

« Je suis d’origine allemande du côté de mon père et d’origine anglaise et écossaise du côté de ma mère. Ma mère a élevé ses deux enfants (mon frère et moi) toute seule à Vancouver et à vrai dire, cela a façonné mon identité plus qu’une connexion avec mes héritages traditionnels. Ce n’est que maintenant que je découvre des aspirations intrigantes autour de ces origines remontant à la surface. »

« Je travaille sur le territoire traditionnel non cédé des xʷməθkʷəy̓əm (Musqueam- Peuple de l’herbe de la rivière), Sḵwx̱wú7mesh (Squamish- Peuple de l’eau sacrée), et səlilwətaɬ (Tsleil-Waututh- Peuple de l’anse), situé le long des eaux de la Mer des Salish, à l’endroit qu’on appelle aussi Vancouver. »

« Je suis entré en relation avec l’océan dès que j’ai pu sentir sa présence. L’océan m’a alors gentiment fait découvrir l’eau douce (et toutes les salinités intermédiaires) et aujourd’hui, la proximité de l’eau a un effet calmant immédiat sur moi. L’eau est une oreille si patiente. Vous pouvez accaparer son attention à tout moment. Un amour aussi grand mérite la protection. »

« Je suis père, mari, amateur de plein air, défenseur de l'eau et amateur de bonne chère... et de scotch ! »

Taylor Wilkes – facilitatrice (milieu)

Rôle au sein de l’équipe : Fine stratège et personne de cœur, Taylor apporte un mélange de questionnement et de vulnérabilité pour faciliter les collaborations au sein du réseau. Ayant un œil pour les talents des autres et une imagination ludique, elle aide les groupes à explorer de nouvelles façons de penser, de travailler ensemble et de protéger les eaux.

« Vivant à Nogojiwanong (« l’endroit au bout des rapides ») dans le territoire des Michi Saagiig Nishnaabeg, je suis reconnaissante d’appartenir au bassin versant de l’Odenabe. En tant qu’immigrante à Peterborough (Traité 20), je travaille fort pour apprendre les histoires de mes ancêtres hollandais·e·s et britanniques qui se sont installé·e·s ici, ainsi que pour me naturaliser dans ce nouvel endroit en connaissant ses plantes et ses protocoles. Je ne peux tout simplement pas rester à l’écart de l’eau ou garder mes mains hors du jardin! Ce sont mes enseignants les plus efficaces. Plus je vis ici, plus j’écoute et moins je parle. »

« À ce stade de mon parcours de (dés)apprentissage, je réponds aux invitations qui me mettent au défi d’assumer mes responsabilités en vertu des traités et qui allègent la charge éducative des leaders autochtones. Lorsque je prends la parole, c’est généralement pour faire réfléchir ou pour perturber, afin de demander à mes pairs « blancs » de rendre des comptes sur les relations équitables. C’est audacieux et inconfortable, mais je le fais au nom de l’eau. »

« Je suis une personne d'eau de fond en comble qui aime être à bord d'un canot par-dessus tout ! »

Rebekah Kipp – responsable des communications et du réseautage (droite)

Rôle au sein de l’équipe : En tant que communicatrice et personne créative, Rebekah contribue à Nos eaux vitales par l’entremise de ses talents d'écriture et de conception. Ayant vécue dans les régions francophones et anglophones du Canada, elle aide à tisser des liens entre les membres du réseau.

« J’ai des racines et des ancêtres provenant de divers endroits, qui s’entrelacent tous pour tisser mon identité. Mes ancêtres britanniques se sont établis au Canada après la Seconde Guerre mondiale, tandis que mes ancêtres huguenot·e·s hollandais·e·s ont établi une colonie sur les terres de l'actuelle ville de New York au début des années 1600. Les descendant·e·s de mes ancêtres hollandais·e·s ont fini par se déplacer vers le nord, se mariant avec des habitant·e·s québécois·e·s. »

« En ce moment je vis et travaille à Quinte West, en Ontario, sur un territoire partagé entre les Anishinaabek, les Haudenosaunee et les Wyandot, pris en sandwich entre les terres visées par le Traité de Williams et l'Achat de Crawford. Je passe beaucoup de temps le long des rives de Saugechewigewonk (la rivière Trent en anishinaabemowin), à observer et à ressentir ses changements d’humeur quotidiens. »

« J’ai grandi sur les rives du lac Gardom en Colombie-Britannique, où je suis tombée amoureuse de la boue alors que je jouais parmi les joncs! Depuis, j’ai découvert la joie dans les vastes bassins versants de Nayaano-nibiimaang Gichigamiin (les Grands Lacs en anishinaabemowin) et de Kaniatarowanenneh (le fleuve Saint-Laurent en kanyen’kéha). »

« Je suis mère et femme, amatrice d’eau douce et de langues, exploratrice de plages et passionnée d'origami ! »

Nos partenaires

On est reconnaissant·e·s de la générosité, de l'engagement et des conseils du comité directeur de Nos eaux vitales :

Thea Belanger : Directrice de philanthropie – Dragonfly Ventures
Sébastien Cottinet : Coordonnateur mobilisation / politiques publiques – Regroupement des organismes de bassins versants du Québec
Elizabeth Hendriks : Vice-présidente, Restauration et régénération – Fonds mondial pour la nature Canada
Ross Jameson : Gestionnaire des subventions – The Sitka Foundation
Tim Morris : Directeur de projet – BC Freshwater Legacy Initiative
Lindsay Telfer : Gestionnaire, Renforcement des capacités, Fonds municipal vert – Fédération canadienne des municipalités

Le réseaux Nos eaux vitales est un projet de MakeWay, une plateforme collective qui offre du soutien opérationnel, de la gouvernance et de l’expertise caritative aux acteurs du changement. La plateforme MakeWay permet de consacrer plus de temps et d'argent à l'obtention d'un plus grand impact. MakeWay est un organisme de bienfaisance national qui établit des partenariats et des solutions afin que nature et communautés puissent prospérer ensemble.

Qui sommes-nous ?|Notre équipe et notre comité directeur travaillent pour faire prospérer le réseau !
Qui sommes-nous ?|Notre équipe et notre comité directeur travaillent pour faire prospérer le réseau !
Imagine a Canada where all waters are in good health: